La mondialisation

Suzanne Berger, professeure de sciences politiques au MIT : Mondialisation et Démocratie sont-elles (ré)conciliables ?

1min
#La mondialisation Conférence

Lundi 21 Octobre 2019,

Sociétal en partenariat avec l'Académie des sciences morales et politiques et Newpolis a accueilli, Suzanne Berger à l'Institut de France pour une conférence exceptionnelle animée par l'Association des Journalistes Économiques et Financiers.

Historienne, politologue américaine et professeure de sciences politiques au Massachusetts Institute of Technology de Cambridge, Suzanne Berger a traité le thème :

« Mondialisation et Démocratie sont-elles (ré)conciliables ? »

La mondialisation est-elle responsable de la montée des populismes ? Et si oui, faut-il refermer les frontières pour défendre la démocratie ? Suzanne Berger, professeur au MIT et historienne de la mondialisation, a placé sa conférence au cœur de ces deux problématiques d'actualité essentielles pour le devenir de nos sociétés à l'heure de la montée un peu partout des nationalismes. Pour réconcilier les populations avec l'ouverture au monde qui reste souhaitable, il faut imaginer toute une gamme de protections nouvelles tant au niveau individuel que collectif. Les entreprises qui amorcent depuis quelques années un processus de relocalisation de leurs activités ont entre leurs mains une partie de la réponse. Tirant les enseignements de la première mondialisation au tournant du XIXe au XXe siècle, Suzanne Berger a montré que la voie d'une réconciliation de la mondialisation et de la démocratie est non seulement souhaitable mais possible.